L’Alliance française dans le monde

En français, le mot « alliance » fait référence à l’union des âmes et des esprits. Cela désigne aussi les anneaux que les couples échangent au moment du mariage. En 1883, un certain nombre de personnalités visionnaires ont décidé de créer l’alliance entre la France et les peuples du monde en développant une association : l’Alliance française, dont l’ambition est de mieux faire connaitre et aimer la langue et la culture française à travers le monde.

L’Alliance française s’appuie maintenant sur un vaste réseau de 919 associations locales dans 136 pays. Plus d’un demi-million d’étudiants suivent ses cours de français chaque année sur les 5 continents. Cette présence importante permet à l’Alliance française de remplir ses trois missions principales:

  • Proposer des cours de français, en France et dans le monde, à tous les publics
  • Mieux faire connaitre la culture française et les cultures francophones, dans toutes les dimensions
  • Favoriser la diversité culturelle en mettant en valeur toutes les cultures

Contrairement aux idées reçues, le français se développe et en tout cas, le taux annuel de progression des effectifs du réseau des AF au niveau mondial est de 3 à 4 %.

Toutes les Alliances sont rattachées par un lien moral et juridique à la Fondation Alliance française. Celle-ci, instituée en juillet 2007, a succédé à l’Alliance française de Paris qui avait présidé à l’expansion du réseau depuis sa création à la fin du XIXe siècle. Ce lien s’exprime notamment par le respect de certains principes et de valeurs communes, en particulier une stricte neutralité politique et religieuse. Les Alliances françaises jouissent néanmoins d’une indépendance statutaire qui leur garantit une certaine liberté dans la conduite de leurs actions. Leur création résulte en effet le plus souvent d’initiatives locales et leur statut associatif est régi par le droit du pays où elles sont installées. Un comité préside chaque Alliance, avec à sa tête, un directeur.

Ce statut original permet également aux Alliances de développer des solutions innovantes pour assurer leurs ressources, dans une logique de co-financement : elles peuvent ainsi recourir au mécénat et bénéficier de dons de la part d’entreprises locales. Parallèlement, le Ministère français des Affaires Étrangères apporte également son soutien aux Alliances par la mise à disposition de personnels français détachés pour des fonctions de direction (230 en 2010) dans les plus grandes antennes du réseau et par le versement de subventions. Enfin, il joue un rôle important dans la formation des enseignants et du personnel des Alliances.